La pharmacie Ternaux – Zoo Santé vous répond     03 21 58 52 49

Livraison offerte dès 79€ d’achat

OBITARIE BOLUS : Oligo-éléments et Vitamine E pour la vache tarie

229.00 559.00 

Bolus à base d’Oligo-éléments et Vitamine E pour la vache tarie.

En début de tarissement.

1 bolus par vache.

Effacer

Sélénium (250 mg / bolus)

Iode (1 195 mg / bolus)

Zinc (22 140 mg)

Cuivre (10 012 mg / bolus)

Manganèse (5 022 mg / bolus)

L'herbe ne couvre que 5% des besoins en Sélénium. Les explorations nutritionnelles réalisées au laboratoire de Caen montrent que plus de 50% des troupeaux allaitants sont carencés en Sélénium. C'est un élément indispensable à la glutathion peroxydase, principal anti-oxydant de l’organisme. Les propriétés anti-oxydantes de la glutathion peroxydase lui confèrent une action protectrice auprès de toutes les cellules de l’organisme : immunitaires, hépatiques, nerveuses etc. Les vaches carencées en Sélénium et en Iode peuvent donner naissance à des veaux morts nés ou des veaux présentant une détresse respiratoire qui peut être fatale.

L'herbe ne couvre que 10% des besoins en Iode. Les explorations nutritionnelles réalisées au laboratoire de Caen montrent qu'environ 30% des troupeaux allaitants sont carencés en Iode. C'est un élément indispensable des hormones thyroïdiennes. Les hormones thyroïdiennes régulent le métabolisme général, le métabolisme énergétique et le métabolisme protéique. Elles ont également un rôle important pour la reproduction. Les vaches carencées en Iode peuvent donner naissance à des veaux morts nés ou des veaux présentant une détresse respiratoire qui peut être fatale. L'herbe couvre de 30% à 50% des besoins en Zinc. Les explorations nutritionnelles réalisées au laboratoire de Caen montrent qu'environ 20% des troupeaux allaitants sont carencés en Zinc.

Le Zinc intervient dans l’activité de plus de 200 enzymes ! Il est impliqué dans le métabolisme énergétique, il joue un rôle important dans la synthèse de kératine et donc dans l’intégrité des sabots et des éléments primaires de protection de la mamelle. L'herbe ne couvre que 5% à 30% des besoins en Cuivre. Les explorations nutritionnelles réalisées au laboratoire de Caen montrent qu'environ 75% des troupeaux allaitants sont carencés en Cuivre. C'est un élément indispensable à la SODe et à la céruléoplasmine qui sont 2 anti-oxydants importants.

Le Cuivre est également indispensable pour le collagène donc pour la croissance des jeunes animaux et l’intégrité d’organes comme le coeur ou les vaisseaux sanguins. Le Cuivre participe aussi à la coloration des poils. Il a été relevé que les animaux carencés en Cuivre présentaient plus de mortalité embryonnaire.

L'herbe couvre de 50% à 100% des besoins en Manganèse. Il existe des carences en Manganèse malgré des apports corrects par compétition notamment en présence de quantités de Calcium et de Phosphore importantes dans la ration alimentaire des animaux. Le Manganèse est indispensable aux molécules anti-oxydantes. Il est important également pour le métabolisme énergétique et sa carence entraîne des déformations des articulations.

Un seul bolus en début de tarissement et on n’en parle plus !

Cobalt (230 mg / bolus) Vitamine A (15 000 UI / bolus) Vitamine E (3 375 mg / bolus)

Le Cobalt est indispensable à la flore ruminale pour la synthèse de Vitamine B12. L'herbe est classiquement dépourvue en Cobalt.

Les besoins en Vitamine B12 n'existent pas, seuls existent des besoins en Cobalt. Les carences se manifestent par une perte d'appétit, une augmentaiton des cétoses, une perte de poids, du Pica et des anémies. On observe également des maladies plus fréquentes chez les animaux issus de mère présentant une carence en Cobalt. La carence en Cobalt entraîne également une moins bonne réponse aux traitements anti-parasitaires.

L'herbe verte est bien pourvue en Vitamine A. Mais une instabilité ruminale, causée notamment par une acidose, entraîne sa dégradation accrue dans le rumen. On observe alors des statuts déficitaires en Vitamine A chez ces animaux. La Vitamine A intervient dans de multiples métabolismes :

- Reproduction : chez le mâle, la Vitamine A est nécessaire à la production de spermatozoïdes et chez la femelle elle est indispensable à de nombreuses étapes de la reproduction, synthèse des hormones sexuelles, action sur les ovaires (la carence entraîne une dégénérescence kystique des follicules), sur l'utérus (la carence entraîne une hyperkératose métaplasique néfaste à la nidation). Une carence en Vitamine A est associée à une baisse du taux de conception, des anomalies de développement des foetus et des troubles du post partum.

- Cutanés : une carence en Vitamine A entraîne des perturbations des barrières cutanées et une plus grande sensibilité aux infections bactériennes au niveau des muqueuses.

- Immunité : c'est une conséquence directe de la perturbation des défenses des muqueuses mais c'est également lié à diminution de la synthèse des anticorps, les animaux carencés présentent des risques accrus d'infections mammaires, des diarrhées plus fréquentes chez les veaux, chez lesquels la lutte contre les coccidies est plus diffiicle lors de carences en Vitamine A. Enfin des organes régulant l'immunité digestive (les plaques de Peyer) sont dépendant des niveaux de Vitamine A apportés à l'animal.

- Croissance : la Vitamine A favorise la protéosynthèse et la synthèse d'osséine.

- Vue : les vaches carencées en Vitamine A peuvent donner naissance à des veaux aveugles.

Information complémentaire

Poids N/A
Poids

bte 20, bte 50

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.