APISTAN 10 lanières pour ruche

Apistan est utilisé pour gérer la varroose. Deux lanières par ruche

31.00  TTC- 25.83 HT

Quantité:
Catégorie: Étiquette :

Description

Le Tau-fluvalinate contenu dans l’Apistan® est utilisé depuis plusieurs décennies pour gérer la varroose. Le risque d’apparition de résistances oblige à certaines précautions d’utilisation (utilisation pas plus d’une fois tous les 3 à 4 ans). Ce médicament présente encore néanmoins aujourd’hui une
efficacité intéressante chez les apiculteurs qui l’utilisent avec parcimonie.
Comme pour les autres spécialités, il est conseillé de vérifier que le traitement a été suffisant. Au besoin, il pourra être nécessaire d’envisager un traitement hivernal complémentaire.

Informations de base du médicament:

• Numéro d’Autorisation de Mise sur le Marché : FR/V/2269949 9/1989
• Médicament produit et distribué par le laboratoire Vita Europe
• Actuellement conditionné sous forme de paquets de 10 lanières en plastique (contrôlant
la libération du principe actif), un paquet permet de traiter 5 ruches
• Une lanière contient 800mg de tau-fluvalinate (principe actif du médicament)
• Ordonnance vétérinaire non obligatoire
• Non utilisable en apiculture biologique
• Action par contact

Quand utiliser ce médicament
Un traitement au printemps est envisageable si les populations de varroas du rucher sont trop importantes. Pour cela il faut vérifier les chutes naturelles de varroa sur lange graissé. Si elles sont trop élevées en février/mars, un traitement est conseillé pour tout le rucher. Les lanières doivent impérativement être retirées avant de poser les hausses (ce qui nécessite parfois de manquer le début de
la miellée de colza).
Le traitement principal doit avoir lieu à la fin de l’été, au plus tôt après la dernière miellée, (entre fin juillet et début septembre en fonction des régions). Il est fortement recommandé de traiter avant le 15 septembre afin d’assurer le meilleur développement des futures
abeilles d’hiver.
Pour les apiculteurs souhaitant laisser les hausses pour obtenir du miel lors de miellées tardives (ex : sarrasin, callune, …) il est fortement conseillé d’effectuer une première intervention (biotechnique ou médicamenteuse) en tout début d’été afin de diminuer la pression parasitaire et pouvoir placer un traitement Apistan® un peu plus tardif (entre mi-septembre et début-octobre).

Administration
• Deux lanières par ruche dans les inter-cadres entourant le couvain (espacés au moins d’un cadre).
• Une seule lanière pour un petit essaim (moins de 3 cadres de couvain).
• Les laisser au minimum six semaines (sans dépasser 8 semaines de traitement).

• Les retirer impérativement à la fin du traitement pour éviter tout risque de résistance (il reste de la matière active en faible quantité dans les lanières usagées).
• Les ramener dans la structure qui vous a délivré les médicaments ou en pharmacie (sans clou) pour les
éliminer correctement.
Mode de fonctionnement du médicament
mode d’action par contact . Il est donc impératif de placer les lanières d’Apistan® au plus près dans le couvain.
Améliorer l’efficacité du traitement
• Espacer les cadres afin de faciliter l’insertion des lanières et éviter d’écraser la reine
• Après quatre semaines de traitement, repositionner les lanières au plus près de la grappe et les gratter si elles sont propolysées
• Deux ou trois semaines avant d’enlever les lanières, vérifier la météo afin de trouver le bon moment pour ouvrir les ruches entre la 6ème et la 8ème semaine de traitement
• Suspendre les lanières avec un clou (ou autre) pour les descendre au plus près du couvain (il y a plus
d’abeilles sur le couvain qu’en rive du cadre).
• Ne pas traiter tous les ans à l’Apistan®, des résistances sont en effet connues pour cette matière active. Ainsi il est recommandé de ne pas l’utiliser plus d’une fois tous les 3-4 ans.
Ce qu’il ne faut pas faire
• Traiter en présence de hausses, au cours d’une miellée
• Réutiliser de vieilles lanières
• Sous-doser ou surdoser le traitement
• Laisser les lanières tout l’hiver (risque de résistance).
• Manipuler les lanières sans gants étanches (type
Nitrile)
• Jeter les lanières dans la nature (l’amitraze est toxique pour l’environnement aquatique, entre autre). Votre structure sanitaire apicole s’occupe de l’élimination.

Information complémentaire

Poids 0.2 kg

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “APISTAN 10 lanières pour ruche”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *